•  

    La cabane à l’orée du bois...

     

    La cabane à l’orée du bois...


    Le soleil s’est couché à l’horizon
    La nuit sera longue ce soir
    Dans l’âtre, crépite le bois
    Pour un coeur aux abois

    La pluie a quelque chose de bon
    Elle apporte la vie... l’espoir
    Un hibou hulule au loin
    Du feu, je prends soin

    Une, deux... trois bûches
    Sur l’une d’elle je trébuche
    Un coeur gravé sur l’écorce
    Souvenir enfoui d’un Amour lointain

    Epoque où l’Amour régnait en force
    Dans l’espoir de beaux lendemains
    Un tourne disque joue sa chanson
    Mon coeur en augmente le son

    Un air "" Le jour où tu as pris mes 17 ans ""
    Ces paroles me rappellent le temps
    Où elle me donna sa jeunesse
    Avec toute son allégresse

    Un rayon de soleil traverse la fenêtre
    Au loin, une biche près du grand hêtre
    Avec la rosée sur le houx
    S’est tu, même le vieil hibou

    De la cabane à l’orée du bois
    S’échappe une petite fumée
    Je venais de mettre cette bûche
    Qui a tenu une nuit, mon coeur en émoi

    Lentement, elle s’est consommée
    Cette dernière... petite bûche

     

    Gregor


    votre commentaire
  •  

    Violette ...

     

    Violette ...

     

    Aujourd’hui, l’hiver frappe à la porte
    Toutes les feuilles, le vent emporte
    Les arbres se dénudent de leur parure
    De ces belles feuilles toutes en dorure
    Le vent emmène au loin les souvenirs
    Que la neige aura tôt fait de recouvrir
    Ciel gris... nuages plombés
    La nuit ne tardera pas à tomber

    Tout se meurt ici, lentement
    Tout s’endort éternellement

    Dans son coeur, s’anime un léger sentiment
    Se faufile entre les divers tourments
    Trouve la faille, cette blessure
    Et transperce cette armure
    Dans le terreau fertile de l’amour
    Enfoui bien au fond pour toujours
    Aujourd’hui, chose inespérée
    Dans son coeur... une fleur est née


    Gregor
     

     


    votre commentaire
  • Je rêve... dans mon rêve

     


    Je rêve...

    Sous le plus étoilé des ciels bleus
    La seule étoile que j'aperçois
    Est celle qui brille dans tes yeux
    Tu es rayonnante de beauté
    C'est le premier jour de l'été
    Il n'y a pas de plus belle fille que Toi
    L'or est la richesse de tes cheveux
    Tes paroles sont empreintes de douceur
    Et ta démarche ... d'une élégance
    Tu es près de moi, tu affoles mon coeur
    Il retrouve son calme, Tu me regardes en silence

    En rêvant ...
    Je me suis rappelé ce rdv près de la source
    Où je m'y rendais au pas de course
    Et devant ses eaux limpides
    Un tout premier baiser on s'est donné... timide
    Tu étais si belle et tu rougissais
    Comme la coccinelle qui, sur Toi se posait
    C'était là un signe de bonheur
    Et on en oubliait l'heure
    Au loin, l'orage s'annonça
    Et une forte pluie précipita
    Lorsque l'éclair tomba
    Dans mes bras, tu te retrouvas
    Nos lèvres se cherchèrent
    Dans une étreinte passionnée
    On oubliait toutes nos misères
    A moi, tu t'es abandonnée ...donnée
    La pluie enfin cessa
    Et le soleil de nouveau se montra
    Notre regard se leva vers le ciel
    Et on se jura fidélité sous l'arc en ciel

    Je rêve dans mon rêve ...

     

    Gregor


    votre commentaire
  • Pourquoi elle ...

      

    Un coeur aigri...
    Dans son corps trop de oui
    Sous un ciel de nuages gris
    Lentement s’achève la nuit

    Des draps propres...
    Pour des instants impropres
    Dans ces bras d’inconnus
    Son corps est mis à nu

    Ses rêves éteints…
    Dans ces amours feints
    Un coeur... aigri
    Dans son corps trop de oui

    Une vie rythmée...
    Par l’absence d’être aimée
    Un Amour désormais lointain
    De promesses sans lendemains

    Pourquoi elle...
    Pourtant si naturelle et belle
    En vitrine se retrouve t’elle
    Et le passant ne voit qu’elle

    Est-ce l’Amour trêve...
    Faire l’amour tout simplement
    Attendre le prochain, le suivant
    Coeur aigri dans un corps de rêve...

    Gregor


    votre commentaire
  • Accueil

      

      

    Rien ne vaut la chaleur du soleil... ce matin
    Le regard d’un enfant levant les yeux... au ciel
    Dans son coeur, une tendre pensée... sa maman
    Une prière le soir, au pied du lit vide... éternellement
    De là-haut sur lui, elle verse ses larmes ... de miel
    Hier, dans ce camp de l’horreur, à sa vie on a mis... fin

    Peut-il le vent effacer toute cette frayeur... et douleur
    Peut-il se rendre compte que toute vie est... un droit
    Peut-il accepter de l’autre la différence ou... le bonheur
    Peut-il changer un destin dans son esprit plus que... étroit

    La leçon apprise hier a-t-elle été bien... comprise
    Ce ciel assombri par trop de cette humaine fumée... noire
    Qui couvre la lumière du jour naissant, eux... mourant
    Avoir dans le coeur la force d’aimer son prochain... finalement
    Ouvrant toutes les portes d’un lendemain riche... d’espoir
    Témoin de ce passé récent, abandonne... cette banquise

    Peut-il changer un destin dans son esprit plus que... étroit
    Peut-il accepter de l’autre la différence ou... le bonheur
    Peut-il se rendre compte que toute vie est... un droit
    Peut-il le vent effacer toute cette frayeur... et douleur

      

    Gregor





    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique